De retour à Oiseaux de mer

Fou de Bassan

28,00 

Sculpté en merisier, puis verni. Pattes en fil de cuivre collées sur un socle en granit rose de Fermanville. Dimensions : L 92mm, l 24mm, h 44 mm.

Plus que 1 en stock

Catégorie : Étiquettes : , ,

Description

Ci-dessous, extrait de You Tube:

Fou de Bassan

QUELQUES MESURES :
L : 87-100 cm
Env : 165-180 cm
Poids : 2,3 – 3,6 kg

LONGEVITE: Jusqu’à 25 ans à l’état sauvage, parfois jusqu’à 40 ans.

144277599.7bPKFYgn.foudebassan720IMG_9147Sula bassana ou Morus bassanus – Ordre des Pélécaniformes – Famille des Sulidés

Espèce protégée. Le fou de Bassan est un grand oiseau puissant et élancé. Son plumage est blanc, sauf  le cou, qui est jaune. Il fait tout pour se faire remarquer. Sa blancheur, son envergure de près de deux mètres, ses plongeons en piqué de 30 mètres de hauteur et sa façon de nicher en colonies nombreuses nous le montrent.Sulidés vient de Sula qui est un terme norvégien (sule), qu’il faut rapprocher de sulle (s’ébattre, éclabousser), par allusion à l’habitude qu’a l’oiseau de plonger la tête la première d’une grande hauteur pour capturer les poissons. Bassana proviennent du nom d’un îlot rocheux d’Ecosse, l’îlot de Bass Rock dans le golfe de Forth (golfe d’Edimbourg). Fou est à rapprocher du nom allemand , Topel, qui signifie lourdaud, rustre, stupide et de son nom portugais, Ganso patola (oie stupide). Le terme Morus est très proche puisque dérivé du latin morio (imbécile). La réserve des sept îles en côtes d’Armor, au large de Perros Guirrec, est un de leurs points d’attache.

Le nombre de Fous de Bassan augmente, ce qui est surprenant pour une espèce qui ne pond qu’un seul œuf par an et ne se reproduit pas avant l’âge de cinq ans. Ils profitent apparemment du volume croissant des déchets rejetés par les bateaux de pêche.

HABITAT :

Le nid est un monticule d’algues et de bois flotté plâtrés de guano. Les parents couvent tous les deux avec les palmures de leurs pattes. Les jeunes restent 15 semaines au nid, où ils sont nourris de poisson régurgité; en le quittant, ils pèsent plus lourd que leurs parents. Cet excédent disparaît au cours des deux premières semaines d’indépendance.

Les rochers isolés au large rassemblent souvent de grandes colonies: Boreray (Hébrides) comptent plus de 70 000 couples. Quand les jeunes sont assez forts, une colonie de cette importance consomme quotidiennement plus de cent tonnes de poissons (harengs, maquereaux et merlans).

Atteignant l’Afrique, la migration de la première année est la plus lointaine. Ensuite, les oiseaux hivernent en Méditerranée ou dans le golfe de Gascogne. Les adultes se dispersent aux alentours de la zone de reproduction.

ALIMENTATION : 

 Le fou de Bassan se nourrit de poissons, 400 à 700 par jour, des sardines, des sprats, des maquereaux. Il fait des plongeons en torpille pour attraper les poissons, ce qui a inspiré les ingénieurs de l’avion Concorde pour son extrémité aérodynamique. Il suffit qu’un oiseau plonge, pour que les autres en fassent autant, ce qui fait le bonheur des pêcheurs.  

dotes-de-capacites-etonnantes-ces-oiseaux-marins-sont-de-redoutables-chasseurs-en-haute-mer_115695_w620

La saison de reproduction a lieu en Mars-Avril.
Le Fou de Bassan se reproduit en énormes colonies bruyantes sur les falaises maritimes. Le nid est sur le sol, et le site de nidification n’excède pas un mètre carré de surface.  Leur nid est grand et  fait d’algues, d’herbes, de morceaux de filets, assemblés par de la terre et du guano. Les oiseaux vont d’une année à l’autre l’hiver sur le même nid dès la mi-janvier, et y restent jusqu’au mois de septembre.

La femelle dépose un seul œuf ovale d’une taille d’environ 8 x 5 mm. L’incubation par les deux parents dure approximativement 44 jours. Les Fous de Bassan n’ont pas de plaque incubatrice, et ils incubent l’œuf sous leurs doigts palmés. C’est pour cette raison que les coquilles des œufs sont très épaisses afin de supporter le poids de l’adulte.
A la naissance, le poussin est presque nu et ses parents le réchauffent durant les premiers jours. Un peu plus tard, son corps à la peau noire se couvre d’un duvet blanc.

Poésie sur le fou : http://www.oiseaux-birds.com/poeme-la-mort-du-fou.html

Gannet-Jacuzzi-by-Matt-Doggett

Avis

Il n’y pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Fou de Bassan”

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous aimerez peut-être aussi…

Sterne caugek
Sterne caugek
Représente une Sterne Caugek qui regarde l'eau, matérialisé par un miroir. A nécessité un mois de travail. Les plumes sont sculptées une par une, le bois utilisé est du merisier. En cliquant ici vous pourrez avoir une idée du mode de vie de l'oiseau. Sterne Caugek
180,00  Ajouter au panier